Ondes électromagnétiques à Paris ou Royan

7 dans un triangle : polycarbonate et contient du BPA (Biophénol A).

3 dans un triangle : indique la présence de phtalates.

Pourquoi reçoit-on parfois un "coup de jus"    

          L'explication tient à l'équilibre électrique qui règne entre les objets. Il y a autant de protons (charges positives) que d'électrons (charges négatives) dans les atomes qui constituent chaque personne, chaque objet. Lorsque des personnes subissent des frottements avec l'air ou d'autres matières, les électrons situés à la surface des atomes peuvent être arrachés et transférés, les protons sont à l'abri dans le noyau des atomes.

Le corps frotté perd des électrons et devient positif, le corps qui reçoit les électrons devient négatif. Lorsque vous touchez un corps au potentiel électrique différent du vôtre, "c'est le coup de jus".

Copie de Fotolia_54780904_S.jpg

ALZHEIMER  Une mémoire récupérable ?

          L'équipe du Pr Susumu Tonegawa (du MIT) vient de montrer sur des souris atteintes d'Alzheimer que la mémoire n'était pas perdue mais inaccessible. En utilisant une technique de stimulation, la lumière optogénétique, elle pourrait être réveillée. (Source Paris Match N° 3490 du 07 au 13 avril 2016)

Compteur Linky : 48 Maires refusent l'installation  

          Au nom du "souci de protection de la santé" des habitants, mais aussi de la protection de leurs données personnelles "qui pourraient être utilisées à des fins commerciales mais aussi de surveillance et de remise en cause des libertés publiques" une quarantaine de conseils municipaux de petites villes françaises ont voté contre le remplacement de nos vieux compteurs par les Linky. En Paca, c'est le cas Reillanne, dans les Alpes de Hautes-Provence ou de Revest-les-Roches, dans les Alpes-Maritimes. Ailleurs dans le monde, les compteurs intelligents suscitent aussi l'inquiétude. Dans l'Ontario, au Canada, le retrait de quelque 36.000 de ses appareils a été requis. L'Etat de Californie a autorisé les clients à refuser leur installation. (Source La Provence du 23 mars 2016)

Outil d'évaluation du risque chimique

http://www.seirich.fr/seirich-web/telechargement.xhtml

Logiciel disponible gratuitement sur Internet. Il a été développé pendant trois ans par l'Institut national de recherche et sécurité (INRS) en partenariat avec la Direction générale du travail (DGT), des organismes publics de santé et des fédérations professionnelles. A savoir, la CnamTS et l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail. Mais aussi le Conseil national des professionnels de l’automobile, le Syndicat national des industries des peintures, enduits et vernis, l’Union des industries de la métallurgie et l’Union des industries chimiques.  

« Notre objectif vise à aider les entreprises à s'informer sur les risques chimiques et à repérer les plus dangereux. » résume Nicolas Bertrand, ingénieur chimiste de l'INRS.

Les petites entreprises ne font pas le lien entre les produits utilisés quotidiennement par l'entreprise et le risque chimique. Or certains d'entre eux comportent des agents classés CMR (Cancérogènes, mutagènes ou retro-toxiques) qui peuvent occasionner des cancers par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée.

Le logiciel comprend plusieurs étapes. D'abord la phase d'inventaire qui est facilitée par un outil d'analyse d'images. Il suffit de photographier l'étiquette pour que le logiciel reconnaisse les mentions de danger.

Seirich propose 3 niveaux d’expertise sachant qu'il s'adresse à différents publics. A savoir, les chefs d’entreprise, les responsables QHSE, les médecins, les services de santé au travail ainsi que les chimistes, toxicologues et autres spécialistes des risques chimiques. Pour repérer son niveau, il suffit de répondre au quizz disponible sur le site Seirich.com. Ce dernier propose aussi une aide au repérage de produits et substances dangereuses spécifiques à chaque activité. Il suffit à l'employeur d'indiquer son activité (automobile, média, coiffure, etc) pour que le logiciel dresse une liste des agents dangereux concernés. Par exemple, en tapant fabrication de béton prêt à l'emploi, l'employeur saura que cette activité présente des risques liés à la présence de poussières inhalables et alvéolaires. 

Autres logiciels Clarice  et Colibrisk.

Site d'information du ministère du développement durable

http://www.georisques.gouv.fr Destiné à tous les publics, ce site d'information traite des risques technologiques ainsi que des risques naturels.

          Le site d'information du ministère du Développement durable, traite des risques technologiques et industriels : canalisations de matières dangereuses, sites pollués, installations classées, installations nucléaires et s'intéresse également aux risques naturels : retraits-gonflements des argiles, inondations, séismes, mouvements de terrain, avalanches...

          Le site offre la possibilité de géo localiser un endroit sur une carte géographique interactive. Dès que l'on commence à renseigner un champ, le système offre des propositions. Filtration de sa recherche en fonction de risques précis : inondation, argile, mouvements de terrain... jusqu'aux installations nucléaires.

          L'interface de navigation est intuitive, grâce aux icônes qui déroulent des panneaux latéraux interactifs qui affichent des fonctionnalités de recherche ou d'options de cartographie (vues aériennes, fonds de cartes...). Quant aux dossiers thématiques sur les risques, ils reprennent aussi à leur compte l'effort cartographique global et offrent des contenus didactiques, au travers de sous-rubriques : méthodes de détection des risques, acteurs, cotexte, gestion du risque, accès aux données, (offert les fiches de métadonnées disponibles).

          Géo risques respecte la directive européenne INSPIRE qui porte sur la mise à disposition et la diffusion vers le public des données cartographiques sur l’Environnement.

Savoir plus

          http://www.chronicite.org   Le site du collectif associatif dédié aux maladies chroniques, regorge d'informations et de ressources : actus, fiches pratiques ...

          http://www.inserm.fr/associations-de-malades/base-associations   Cette base de données références les 400 associations membre du réseau Inserm Associations, qui a pour but de rapprocher le monde associatif de la recherche.

          http://www.sante.gouv.fr   Sur le site du ministère de la santé, l'espace "droit des usagers de la santé" donne accès à la liste des associations de patients agréées.

Le bisphénol A interdit dès juillet 2015

           "L'agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA), qui avait conclu à l'innocuité du bisphénol A, a rouvert le dossier ..." ( Source Le Figaro Magazine du 23 janvier 2010 )

          Le Sénat a adopté à l'unanimité la proposition de loi PS interdisant le bisphénol A dans les contenants alimentaires. Les substances cancérogènes dans les dispositifs médicaux destinés aux nourrissons, jeunes enfants et femmes enceintes, seront prohibées dès le 01 juillet 2015.

l'atlas des épidémies

          OMS met à la disposition des internautes une base de données regroupant les dernières informations des grandes épidémies : tuberculose, rage, choléra, sida, malaria... et la grippe. Il est possible de visualiser en ligne sur une carte et de télécharger.   http://gamapserver.who.int/globalatlas

 

Infection nosocomiale

          Un patient sur vingt sort d'un établissement de santé avec une infection qu'il n'avait pas à son arrivée. Sur 750.000 infections nosocomiales par an, on déplore 4.000 décès. (Source MMT N° 102 - juin 2015)    Pour en savoir plus : http://www.scopesante.fr : site de la Haute autorité de santé, pour connaître le classement en matière de lutte contre les infections nosocomiales - et - http://lelien-association.fr

 

Médecine Ces Cobayes Volontaires

          Sur les 1.100 essais déclarés à l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) en 2005, " on compte 70.000 rapports d'événements indésirables et graves ", explique Chantal Belorgey, responsable du département de l'évaluation des essais cliniques de médicaments à l'Afssaps.

          Si trop d'effets indésirables sont constatés, les essais prennent fin. C'est le cas, en phase 1, de 40 % d'entre eux. Ceux qui continuent en phase 2 permettent de tester le produit, cette fois sur des malades : des personnes âgées, des enfants. A cette étape, 30 % des essais s'arrêtent pour cause d'efficacité ou de tolérance insuffisantes. Après la troisième phase d'essais, qui doit confirmer les résultats, 10 % seulement des médicaments seront mis sur le marché.

          Et chaque étape à ses imprévus et ses dangers - parfois même après leur mise en vente - malgré une stricte réglementation. Celle de la France est parmi les plus sévères. ce qui a pour paradoxe de multiplier le nombre de cobayes...(Source Le Figaro magazine du 01 avril 2006)

          Site en français consacré aux essais cliniques :

http://ansm.sante.fr/Activites/Essais-cliniques/Repertoires-des-essais-cliniques-de-medicaments/(offset)/1

Qu'y a-t-il dans les protections hygiéniques ?

           Des pesticides. Selon une étude conduite par des scientifiques de l'université de La Plata, en Argentine, 85% des tampons et des serviettes hygiéniques contiennent des traces de glyphosate. Le désherbant le plus utilisé du monde. Ce produit est jugé "probablement cancérogène" par l' OMS et passerait dans le coton argentin lors des traitements agricoles. Cette découverte alerte sur la composition des tampons notamment en France, où aucune réglementation n'exige la transparence des composants utilisés par les fabricants. (Source VSD du 05 au 11 novembre 2015 -  N°1993)

Tabac et développement cérébral

          Sur la base de données concernant 5200 élèves du primaire et de questionnaires adressés à leurs familles, une étude de l'Inserm a observé que les enfants de parents  fumeurs ont deux fois plus de troubles du comportement 'agressivité, désobéissance, mensonge...) que ceux de parents non fumeurs. Selon les auteurs, la nicotine est nocive pour le développement du cerveau. (Source Paris Match du 22 au 28 octobre 2015 - N°3466)

Cancer de la prostate

          Une étude conduite par des urologues et des cancérologues de l'université Johns Hopkins (Baltimore, Etats-Unis) plaide en faveur d'une surveillance active des cancers de la prostate dits "à faible risque de métastases", les plus nombreux, plutôt qu'un traitement d'emblée agressif par chirurgie ou curiethérapie. De 1995 à 2015, les auteurs ont suivi 1298 personnes atteintes d'un cancer à faible risque, car non palpable au toucher rectal, associé à un PSA inférieur à 10 ng/ml et une histologie montrant des cellules cancéreuses peu agressives. En vingt ans de suivi, la surveillance active a conduit à ne traiter que 400 de ces patients. Bilan : seuls deux sujets de l'étude sont morts d'un cancer prostatique et trois ont développé des métastases. Le taux de survie sans métastases a atteint 99,4 %.  ( Source Paris Match du 08 au 14 octobre 2015 - N°3464 )

Dégénérescence cérébrale : Dormir sur le coté ?

          On a longtemps pensé que le cerveau était dépourvu de circulation lymphatique. En 2012, une équipe du Pr Maiken Nedergaard (université de Rochester, aux Etats-Unis) a montré, chez la souris, grâce à une technique d’imagerie sophistiquée, l’existence de vaisseaux lymphatiques cérébraux assurant l’élimination des déchets, comme les protéines dont l’accumulation est la cause d’Alzheimer. Un ralentissement de la circulation lymphatique serait responsable de la plupart des dégénérescences cérébrales. Un processus surtout actif pendant le sommeil. L’équipe vient d’observer toujours chez l’animal que la position latérale couchée assurait un drainage plus efficace que les positions ventrale ou dorsale, ce qui devrait être aussi le cas chez l’homme. ( Source Paris Match du 10 au 16 septembre 2015 - N°3460 )

Immunité dopée par le jeune

          Des travaux impliquant des centres de recherche dont celui du Pr Valter Longo à Los angeles (University of Southern California), ont étudié l'impact du jeûne sur l'immunité. Les données disponibles montrent qu'un jeûne de 48 heures ou, mieux de 72 heures tous les six mois réduit de façon importante le taux de glucose et l'activité de deux enzymes clefs de la prolifération cellulaire : l'insulin-like growth factor 1 (IGF-1) et surtout la protéine kinase A (PKA). Il s'ensuit une reconstruction du système immunitaire, car la chute du glucose oblige l'organisme à consommer ses réserves en sucre, à préserver son énergie et à recycler les cellules immunes abîmées ou âgées, qui sont alors éliminées. la baisse de la PKA stimule les cellules souches qui produisent de grandes quantités de nouvelles cellules immunes. ( Source Paris Match du 07 au 12 mai 2015 - N°3442 )                                    

Gratuité des places handicapés

          Loi n° 2015 - 300 du 18 mars 2015 au JO n° 66 du 19 mars 2015 et article L.241 - 3 - 2 du code de l'action sociale et des familles.

          (18/05/2015) Les places réservées aux personnes atteintes d'un handicap munies d'une carte européenne de stationnement sont gratuites. Une redevance peut être exigée dans les parcs avec bornes d'entrée et sortie accessibles depuis le véhicule. 

 

Parution d'une loi pour encadrer les ondes électromagnétiques.

          Potentiellement nuisibles pour la santé, les ondes électromagnétiques dues notamment à la téléphonie mobile et au wifi, sont au cœur de la loi n° 2015-136, publié au journal officiel le 10 février 2015, relative à la sobriété, à la transparence, à la concertation et à l'information.

          Le risque électromagnétique concerne également le monde du travail, c'est l'objet de la directive 2013/35 UE pour protéger les salariés exposés aux champs et ondes électromagnétiques, elle devrait être transposée d'ici le 1er juillet 2016 en France.     26/02/15

Hôpital. Opérer plus pour gagner plus

selon une récente étude publié par le ministère de la Santé, l'activité chirurgicale a augmenté de 9,3% dans le secteur public et privé non lucratif par rapport aux cliniques privées depuis la réforme du financement des hôpitaux publics (1). Est-ce bon signe ? La tarification à l'activité, T2A dans le jargon, a été introduite en France en 2004 pour rendre le financement équitable et améliorer l'efficience. Elle consiste à rémunérer chaque prise en charge selon un tarif fixé et a progressivement remplacé la dotation globale annuelle. Les budgets sont donc fonction du nombre et des caractéristiques des séjours. Par définition inflationniste, la T2A pourrait inciter les hôpitaux à préférer les activités lucratives. Quand à l'impact sur la qualité des soins, un rapport de l'Irdes (2) relevait fin 2012 que " dans la plupart des pays européens où la T2A est mise en place (...), la surveillance de la qualité soins semble être inadéquate et insuffisante ". André Grimaldi, diabétologue, chef de service à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, y est lui-même farouchement opposé. " C'est une machine infernale, explique-t-il. Elle conduit à développer des activités rentables pour payer les autres." Peut-être faut-il la réserver à certaines activités. Selon les experts de l'Irdes, les dérives pourraient être évitées en ajustant la formule de la T2A afin de récompenser les coûts engagés dans la qualité.                  (1) Drees, janvier 2014 - (2) Irdes, janvier 2012    ( Source Le Nouvel Observateur 16 janvier 2014 - N°2567 )

 

Forbo Flooring Systems

          FFS publie un livre blanc sur l'amiante, téléchargeable gratuitement, l'ouvrage présente les formations et les réglementations relatives à l'amiante, (également des solutions de revêtement de sols).

          Ne pas oublier les guides très techniques réalisés par l'INRS.

 

Exonération de responsabilité des laboratoires pharmaceutiques

             Médiator, Vioxx, Distilbène, Isomeride ......Les laboratoires pharmaceutiques bénéficient de l'exonération de responsabilité pour risque de développement, grâce à la directive européenne du 25 juillet 1985, transposée en droit français par la loi du 18 mai 1998.

          La directive européenne de 1985 permet à chaque Etat-membre par dérogation à l'article 7 point E de maintenir la responsabilité du producteur "même s'il prouve que l'état des connaissances scientifiques et techniques au moment de la mise en circulation du produit par lui ne permettait pas de déceler l'existence du défaut"

          A partir du moment où la France en informe préalablement la commission européenne, il ne serait pas contraire à la lettre et à l'esprit de la directive européenne de mettre fin à l'exonération de responsabilité "pour risque de développement"

          La députée européenne Michèle Rivasi estime urgent de remédier à cette exonération.                                     La Ministre de la Santé Marisol Touraine devrait intégrer à sa loi de santé, un amendement. 

 

ACUPUNCTURE

          Une étude, publiée en 2007 dans "The Journal of the American Médical Association" a été menée sur 1132 patients divisés en trois groupes. Dans le premier, ils étaient traités par acupuncture traditionnelle. Dans le deuxième, on simulait : les aiguilles étaient enfoncées à une profondeur insuffisante au niveau de la zone douloureuse et non là où elles sont censées agir. Le troisième, recevait des médicaments antidouleur ou des anti-inflammatoires et de la kinésithérapie. Six mois après, l'efficacité, était respectivement de 47,60 %, 44,20 % et 27,40 %. Le simple fait d'avoir recours à la pose d'aiguilles déclencherait un mécanisme modifiant l'origine, la transmission et la perception de la douleur.

Boisson végétale en poudre

           100 % végétal, sans lactose, protéines végétales, sans gluten, sans cholestérol, sans saccharose ajouté, sans sel ajouté, sans colorant ni conservateur, garanti sans OGM.                                                          L'allergie alimentaire au lait s'explique par une réaction du système immunitaire provoquée par certaines protéines dont la caseéine et la bêta-lactoglobuline. Cette réaction allergique entraîne un ensemble de symptômes : démangeaison, asthme, hypotension, vomissement, crampes abdominales, diarrhée et pouvant aller jusqu'au choc anaphylactique. Dans ce cas, le lait, les produits laitiers et les produits à base de lait sont clairement contre-indiqués. http://www.ecomil.com/fr/

Di-Antalvic

          L'agence européenne du  médicament (EMEA) recommande le retrait dans toute l'europe d'un médicament antidouleur controversé, le dextropropoxyphène (DXP), présent notamment dans le Di-Antalvic en France et à l'origine de surdoses fatales depuis plusieurs années. Le comité de l'Emea pour les médicaments à usage humain, réuni à Londres, a conclu que le risque présenté par ces produits, "particulièrement le risque de surdose mortelle.", était plus élevé que leurs avantages, tandis qu'il n'y avait "pas de preuve que ces (produits) soient plus efficaces" que d'autres. La Commission européenne a soixante-sept jours ouvrables pour donner son avis. dans laplupart des cas, elle suit celui de l'Emea.  (Source Sud-Ouest du 26 juin 2009)