• Magnétiseur Carbone

Asepsie Ignace Philippe Semmelweis

1846 : Ignace Philippe Semmelweis ne comprend pas pourquoi les femmes qui accouchent dans la rue ne contractent jamais de fièvre puerpérale.


Il est excédé de constater tous les matins à l'amphithéâtre les mêmes lésions anatomiques sur les mères décédées de la maladie : l'inflammation de la matrice (le plus souvent dans le ventre) !


La forte mortalité de femmes s’explique : les étudiants dissèquent les cadavres, gardent sur eux l'odeur nauséabonde et les mains enduites de matières cadavériques qu’ils ne lavent jamais ! Or, ils vont ensuite examiner les femmes qui attendent d’accoucher. Ils transmettent alors la maladie.


Des mains se nettoient sous l’eau avec du savon antiseptique.
Désinfection des mains par savonnage avec un savon antiseptique.

En mai 1847, il va jusqu’à placer un écriteau obligeant chacun à respecter cette règle d'hygiène élémentaire.


Mais cette contrainte devenant bientôt insupportable, il faut se débarrasser de ce médecin illuminé, une cabale s'organise alors. On l'interne en psychiatrie où il meurt en 3 semaines des « bons » traitements que le personnel de l'asile lui inflige.


Il reste, avec Louis Pasteur qui amplifiera son message, le précurseur de l’asepsie.

1,305 vues

Posts récents

Voir tout