• Magnétiseur Carbone

Magnétiseur SOPK

Le SOPK ou le syndrome des ovaires polykystiques qui peut être synonyme d’infertilité touche 8 % des femmes en âge d'avoir des enfants.

Ce syndrome fut appelé syndrome de Stein-Leventhal.

Comment se manifeste le SOPK ?

Les symptômes typiques du syndrome des ovaires polykystiques débutent en règle générale vers l'adolescence avec l’hirsutisme (Pilosité masculine), acné et menstruations espacées où absentes. L'obésité est un facteur aggravant du syndrome. Ces différents symptômes ont des intensités très variables.

À quoi est dû le SOPK ?

Il est la conséquence d'un déséquilibre hormonal. Il y a une surproduction d'hormones mâles dénommées hyperandrogénie qui est la traduction d'un excès de testostérone donnant différentes manifestations d'ordre masculin et provoquant une raréfaction, voire une absence totale d'ovulation. Des petits follicules immatures se forment sur le pourtour des ovaires d'où l'erreur d'appellation d'ovaire polykystiques. Les troupes de lobulation provoquent une baisse de sécrétion de progestérone dans la 2e partie du cycle.

Qui consulter pour le syndrome des ovaires polykystiques ?

Il serait logique de commencer par la méthode la plus facile, sans aucune complication quelconque, je parle évidement du magnétiseur compétent. Vous ne connaîtrez jamais la gravité de la situation passée et s'il s'agissait d'autre chose vous pourriez passer à côté.

Il faut doser l'hormone lutéinisante (LH), l'hormone folliculostimulante (FSH), Les hormones de l'hypophyse et la testostérone par un bilan sanguin. Au fil du temps ces taux varient il faut penser à réitérer ces dosages sanguins. Il y a confirmation du diagnostic dans 95 % des cas, lorsque le taux de FSH est bas tandis que les taux de LH et de testostérone ont augmenté. Des ovaires plus volumineux avec des follicules ovariens plus nombreux seront révélés par une échographie. Une fois le diagnostic posé par le gynécologue, on peut se tourner vers un dermatologue pour l’hyperpilosité ou l'acné.

Une fois que vous aurez tout fait et que le problème n'aurait pas été réglé, Vous pouvez vous reporter au magnétisme.

Le syndrome des ovaires polykystiques est-il grave ?

Les symptômes variant tellement d'importance selon les femmes qui est difficile de répondre à cette question, certaines accumuleront les symptômes de façon sévère, tandis que d'autres n'en auront pas. Dans tous les cas vers la quarantaine l'on peut espérer une amélioration générale des problèmes de peau, d’hyperpilosité et des troubles de cycle. Sachez que certaines personnes vous parleront de risque accru de cancer de l'endomètre par l'absence de sécession de progestérone et de syndrome métabolique tel qu’hypercholestérolémie, diabète ou obésité avec AVC.

Le SOPK empêche-t-il d'avoir des enfants ?

Les 50 % de femmes qui ont des ovulations espacées mais bien présente peuvent commencer une grossesse plus ou moins rapidement. Le SOPK serait la première cause d'infertilité dans le monde. Une prise de citrate de clomifène pendant 5 jours en début de cycle peut stimuler l’ovulation. Les chances de grossesse passeraient à 60 % après 6 cycles avec le traitement.

Existe-t-il des médicaments efficaces contre le SOPK ?

La prise d'une pilule oestroprogestative va permettre aux ovaires de se reposer et de limiter la production de testostérone. Les cycles deviennent plus réguliers, l'acné et l’hirsutisme sont améliorés. Ce traitement est à réserver aux femmes qui n’ont pas de migraine, de surpoids, de tabagisme et pas de désir de grossesse.

Une prescription peut être faite de progestatifs 2 semaines par mois pour rétablir l'équilibre hormonal entre progestérone et œstrogène si les règles sont espacées et qu’il y a une autre contraception intelligente.

L’acétate de cyprotérone est un médicament hormonal contre la pilosité sévère du visage. Il ne doit pas être pris à la légère et il s'adresse toujours en 2e intention. Aujourd'hui, le risque de méningiome est connu à partir de doses élevées : 25 mg par jour. C'est le cas de la funeste pilule Diane 35 qui contient pourtant que 2 mg par comprimé.

Est-ce que le SOPK est une maladie génétique ?

Le SOPK n'est pas considéré comme une maladie génétique, bien qu’une femme qui en souffre à 50 % de risque de le transmettre à ses filles qui elles-mêmes seront porteuses à 25 % et 50 % de ses sœurs souffrent de la même pathologie.

Le SOPK oblige-t-il systématiquement à suivre un traitement ?

Si les symptômes sont minimes, si le bilan sanguin est satisfaisant au niveau du cholestérol, de la glycémie et des triglycérides avec aucun surpoids les médicaments ne sont pas justifiés. Bien sûr, il faut toujours surveiller une éventuelle prise de poids et les conseils nutritionnels de bon sens doivent être respectés, sans oublier une activité physique régulière.

6 194 vues

Posts récents

Voir tout