Bonjour mes chers collègues magnétiseurs

Il faut déjà comprendre ce que signifie pour moi le terme : collègues magnétiseurs. Par cette expression, je regroupe toutes les personnes qui exercent avec des convictions, déclarées, qui ont imposé sur la façade d'où ils offrent leurs services, une plaque en n'importe quelle matière où est inscrite uniquement la profession de magnétiseur avec leur nom.

Je vous livre ici mes diverses réflexions un peu en brut de décoffrage, mais je ne demande qu'à les peaufiner avec vous.

En cliquant sur ce lien, vous irez sur la page où je vous prodigue des conseils du magnétiseur pour traiter diverses pathologies

Collegue magnetiseur

Organisation de l’activité des magnétiseurs

Les intérêts d'une structure ne regroupant que des magnétiseurs professionnels seraient d'ordre multiple, par exemple dans le cas que je vais citer maintenant, nous aurions pu faire le ménage avant le drame si faute il y a eu ou au contraire venir en aide à notre collègue s’il n'avait rien fait de mal, voici le cas d'école :

            dans un reportage de TF1 sur les magnétiseurs avec comme présentateur Harry Roselmack, qui commence par faire parler des personnes sur le magnétisme alors que l'on voit très nettement l’inscription d’une tout autre profession sur des sortes de plaques - donc ce ne sont pas des magnétiseurs - c'est comme si on faisait un reportage sur les charcutiers et que l'on faisait parler des personnes ayant comme activité inscrite sur leurs plaques ferronnier, c’est déjà fort curieux ! Puis, nous voyons une infirmière qui a une activité qui ne l'occupe pas assez apparemment et qui s'amuse dans la semaine à faire du magnétisme. Elle nous dit qu'en règle générale, elle ne peut rien faire et qu'elle leur dit « « ça ne sert à rien d'aller voir un magnétiseur professionnel, car il ne pourra rien faire de plus pour vous (fort étrange) et, à la fin, il est question « d'un magnétiseur » qui a reçu des personnes ayant un membre de leur famille qui en est à sa 4e opération pour un cancer et qui demandent son aide; et il aurait dit « qu'il ne fallait pas faire de 5e opération ». Les personnes ne l'ont pas écouté et il y a eu une 5e opération qui a été mortelle. Les personnes se sont alors retournées contre le « magnétiseur » et celui-ci a été condamné, car il n’aurait pas dû dire qu'il ne fallait pas opérer une 5e fois. Je n'ai pas réussi à savoir les fondements de cette histoire. Ce qui est certain, c'est que le reportage était à charge depuis le début. Le plus ennuyeux est que, lorsque j'ai raconté cet événement à un pseudo groupement, tous m'ont répondu que cela n'avait aucune importance. Pourtant, pour moi, c'est fort regrettable dans un cas comme dans l'autre.

Pour ceux qui n'auraient pas vu cet autre reportage sur les magnétiseurs, je vais vous la narrer :

Dans ce reportage, nous suivons un magnétiseur. Cette fois, il s'agit bien d'un magnétiseur, tout se passe bien, mais, pour une raison obscure, nous le voyons quitter son cabinet, monter dans sa voiture et rouler un certain temps. Puis, il s'arrête devant une maison et nous dit « je suis très heureux d'avoir trouvé un médecin qui a bien voulu me prendre ». Nous le voyons rentrer dans le cabinet médical, puis dans le bureau du médecin où il nous explique qu'il a des problèmes de peau : de l'eczéma !

Chaque fois, que je raconte cette aventure à des collègues magnétiseurs, ils ne comprennent pas pourquoi je relate cette historiette. Pour eux, il n'y a aucun problème. J’espère que, parmi ceux qui prendront le temps de me lire, certains comprendront tout de suite pourquoi cela me pose un problème. Pour les autres, je vais leur expliquer ce qui me dérange :

  1. s’il est magnétiseur, pourquoi ne se soigne-t-il pas tout seul comme un grand ?

  2. s'il est magnétiseur, j'ose espérer qu'il croit un tant soit peu au magnétisme. Dans ce cas, s’il n'arrive pas à se soigner, pourquoi ne consulte-t-il pas un collègue ?

  3. pourquoi faire des kilomètres et dire que c'était compliqué de trouver un médecin qui l'accepte ?

  4. enfin, il est vrai que je suis peut-être un peu crapule, pourquoi faire un reportage sur un magnétiseur qui est content d'avoir trouvé un médecin qui a accepté de s'occuper de lui et non pas d'avoir fait un reportage sur un médecin qui était content d'avoir trouvé un magnétiseur qui a accepté de s'occuper de lui, je vous ai prévenu, je suis un peu crapule !

collègues magnétiseurs
 

Ceux qui bricolent ne sont pas forcément gênants, même bien souvent, c'est l'inverse. Ils permettent de soulager les vrais magnétiseurs en libérant de la place dans leurs cabinets. Ils prennent les faux malades qui encombrent les cabinets des magnétiseurs et suppriment les places pour ceux qui en auraient vraiment besoin. De toute manière, ces personnes, nous dirons étranges, ne recherchent que les lieux louches, bizarres... un vrai magnétiseur ne peut leur plaire, donc n'ayez aucun regret.

Les bricoleurs peuvent parfois avoir un petit taux de réussite, sachant que l'effet placebo réussit dans 25 à 32 %. Les très mauvais auront toujours quand même des partisans, c’est la fausse histoire de mon voisin qui fait de la gynécologie sur sa table de cuisine à ses heures perdues, bien sûr il n’a pas de plaque et pourtant, il y a des personnes qui le trouvent extraordinaire. Il y a aussi cette autre histoire d’un homme qui rend service à son voisin en lui changeant un joint à son robinet qui fuit, cela n'est pas gênant, même au contraire c’est sympa, mais s’il se prend pour un grand professionnel et se croit capable de réparer la centrale nucléaire, là cela devient très gênant. Il en va de même pour les pseudo-magnétiseurs. S'ils font des choses insignifiantes, s’ils savent reconnaître qu'ils ne sont pas de vrais magnétiseurs et surtout s'ils savent envoyer les personnes chez des magnétiseurs professionnels lorsqu'il le faut, alors là tout va bien, c'est extra.

Reconnaissance du magnétiseur

Je ne sais plus comment on devrait faire pour obtenir la reconnaissance de l'efficacité du magnétisme, mais je sais qu'il est de notre devoir d’essayer.

Je me suis efforcé personnellement de faire reconnaître l'efficacité du magnétisme en dépensant plus de 1.500€ par mois, jusqu'en 2005, dans diverses publications où je garantissais mon travail. J'ai dû arrêter, car non seulement, cela me coûtait très cher alors qu'aucun changement n'intervenait dans les mentalités pour la recherche sur l’utilité du magnétiseur et en tant que magnétiseurs, nous avons interdiction de faire des diagnostics et de surtout garantir notre travail. Nous n'avons aucune obligation de résultat. Vous me direz quelle importance, puisque cela ne dérange pas les personnes qui consultent. Elles sont seulement parfois étonnées de ne pas avoir à signer de décharge.

Je ne dis pas qu’aucun professionnel de santé digne de ce nom ne croit pas au magnétiseur, j'en ai de nombreuses preuves, en voici quelques-unes :

            Il y a quelques années, l'hôpital de Rochefort m'a appelé pour que j'intervienne sur un enfant qui venait d'être hospitalisé en pédiatrie pour une brûlure du troisième degré au visage. C'était le fils du nouveau commissaire de Rochefort. Je me suis déplacé en urgence pendant l'heure du repas pour agir sur l'enfant, évidemment, tout s'est très bien passé et j'en suis encore aujourd'hui très heureux pour l'enfant naturellement et pour ses parents qui sont des gens charmants. Cette petite histoire n'est pas complètement finie, parce qu'il y a une petite anecdote : le lendemain soir de ma visite, j'ai reçu un appel de la responsable du service de pédiatrie qui m'a raconté avec une pointe d'humour qu'elle s'était fait souffler dans les bronches par le ponte de Bordeaux qui s'était déplacé exprès dans l'intention de faire une greffe et qui, en arrivant, ne comprenait rien, car son intervention chirurgicale n'était plus nécessaire.

            De nombreux médecins m'ont envoyé des patients pour que je leur apporte mon aide. En utilisant du papier à en-tête, j'en profite pour les remercier.

            Un ophtalmologiste est même allé jusqu'à marquer : « guérison spontanée par guérisseur » sur son compte rendu, après que l'une de ses patientes n’ait plus eu besoin d'injections dans l’œil.

Je dis que les magnétiseurs ne sont pas reconnus et pas cités par les hautes instances (OMS), les associations ou diverses sociétés françaises, alors qu'elles parlent volontairement d'autres méthodes énergétiques simplifiées, voici un exemple :

  • La SFEMC (la Société française d'étude des migraines et céphalées) recommande, depuis 2017, des thérapies alternatives : la méditation pleine conscience, la relaxation, la sophrologie, l’hypnose, les thérapies cognitivocomportementales, l'acupuncture, mais je ne vois pas le magnétisme. Si je suis le seul à pouvoir soigner la migraine, cela n'a aucune importance, mais, si j'ai quelques autres vrais collègues qui peuvent prendre en charge les migraineux, il est alors fort regrettable pour les personnes qui souffrent, qui ont une vie compliquée et, pour les dépenses de la nation, que le magnétisme ne soit pas pris en compte. Cette situation n'est pas la faute de l'État, ni de la mienne si je suis le seul, mais de nôtre faute à tous si nous sommes plusieurs.

Magnetiseur collegue

Le fait d'avoir une structure efficace nous permettrait d'avoir plus facilement un droit de réponse sur par exemple les articles de presse. Récemment (par rapport à la date que j'écris ce texte le 10 novembre 2021) dans la revue Santé Magazine du 1er décembre 2021, une petite rubrique s'intitule « info ou intox ? Le magnétisme, ça marche vraiment ? » Nous avons droit à une photo centrale qui représente une jeune femme avec les mains d'une personne au-dessus d'elle. Au vu de l'intitulé de la question, je pense qu'ils veulent singer les mains d'un magnétiseur et, il y a comme un petit problème, les mains sont perpendiculaires l'une à l'autre. Cela prouve d'emblée un manque de professionnalisme au niveau de la personne qui a rédigé l’article.

Je dois reconnaître que pour une fois, ils ont quand même essayé de ménager la chèvre et le chou ou le tyrannosaure et la chèvre (sachant que je ne suis pas une chèvre).

Il y a toujours ce côté amusant : « pas de preuve scientifique. Le magnétisme est-il efficace ? Seule certitude : Il ne répond pas aux critères de la « médecine basée sur les preuves » ». Le Dr Alain Toledano : « je n'ai pas d'a priori contre le magnétisme. Mais il faudrait démontrer ses bienfaits ». Je suis tout à fait d'accord avec lui et je le comprends, car moi-même qui n'ait pas d'a priori je ne donnerai jamais un travail de responsable à un homme à la peau verte. Car il faudrait me démontrer qu'ils ont au moins une certaine intelligence. Cela démontre bien qu'il n'est pas rentable de perdre son temps à rechercher un semblant de lueur d'intelligence.

Le problème de la publicité n'en est pas un ! Il y a des regroupements de professionnels divers et variés où peuvent se retrouver des magnétiseurs. Dans certains de ces groupements, il leur est interdit de faire de la publicité. Je pense que cela n'est pas forcément une bonne idée. Si quelqu'un exerce depuis déjà longtemps, mais qu'il est en difficulté pour en vivre financièrement, je trouve normal qu'il cherche à s'en sortir. J’ai par exemple, dans mon secteur, le cas d'un collègue exerçant déjà depuis de nombreuses années qui a eu besoin de rentrer dans l'une de ces structures dans l'espoir d'augmenter son chiffre et dont cette structure lui interdit de faire de la publicité. Malheureusement pour lui, cela n'a pas eu l'effet escompté et il en est réduit à devoir faire de la publicité en cachette. Eh bien, cela est triste pour lui, mais je ne vois pas en quoi cela est gênant et pourquoi il n'en aurait pas le droit. Ce qui est encore plus amusant, c'est que ce fameux groupement qui interdit la publicité, lorsqu'il organise des réunions, fait venir des intervenants (plus ou moins étranges d'ailleurs). Et pour ce qui concerne la publicité, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils ne font pas dans la dentelle, c'est assez curieux, non ?

Structurer la profession de magnétiseur

Le magnétisme n'est toujours pas reconnu efficace contre la douleur par l'organisation mondiale de la santé (OMS), alors que la méthode simplifiée - l'acupuncture - est reconnue. La raison est simple, il n’y a pas de structure, pourquoi ? Soit il n’y a de temps en temps qu’une seule personne compétente (moi pour cette période) ; soit il y en a d’autres, mais ils ne sont pas assez nombreux et trop débordés pour fédérer ; soit …

Un groupement de magnétiseurs digne de ce nom permettrait une communication très bien élaborée. Un exemple : depuis le 21 juin 2014 (fête de la musique) a été créée la journée du yoga à la suite d’une résolution de l’Organisation des Nations Unies. L’OMS mentionne le yoga comme un moyen d’améliorer la santé … et l’Unicef ajoute « le yoga accroît la forme physique » …  La mission permanente de l’inde auprès des Nations Unies invite à participer aux célébrations en ligne du yoga.

Il m’arrive de rêver de plus en plus d’être le seul à rêver !

Il m’arrive de rêver de ne plus être le seul à rêver !

Nous devrions nouer un partenariat avec la ligue contre le cancer, l’association des paralysés de France, etc.

 Faire étude pilote en centre hospitalier : par exemple au service des maladies auto-immunes.

 La profession devrait se réunir en congrès international avec annonces à tous les professionnels plus de 7 mois à l’avance.

-          faire reconnaître comme profession libérale de santé ;

-          être affilié aux divers organismes sociaux ;

-          être en mesure d’agir contre les injustices et racisme vis-à-vis de notre profession ou de nos collègues ;

-          être capable d’agir pour éliminer tout individu dangereux, mais à l’inverse aider tout collègue pris dans une tourmente injuste ;

-          organiser une journée de dépistage énergétique par les magnétiseurs.

Information complémentaire : magnétiseur