• Magnétiseur Carbone

La ménopause et le magnétiseur

La ménopause n'est pas une pathologie, c'est juste une autre étape de la vie.


Les femmes devraient être préparées à ce changement. Elles vivent souvent cet événement dans la solitude et une forme de honte.

Plus de 40 % des femmes ménopausées ou prés-ménopausées ont déjà entendu des sarcasmes à ce sujet. L’un des préjugés les plus courants est : « c’est sa ménopause qui la travaille » en miroir de « elle a ses règles ».


Ce pourrait être presque vu comme amusant, mais en réalité cela est affligeant : en 2021 parler des règles, la contraception, comment faire une ********* et autres détails … est normal, en revanche parler de la fin des menstruations est toujours un tabou.


Les femmes plus ou moins célèbres ont parfois envie de parler des violences sexuelles qu'elles ont subies, Jusqu’à donner des détails. Mais aucune n'aura envie d’évoquer sa ménopause, car dans l’imaginaire cela signifie qu'elles ne sont plus attirantes, qu'elles sont vieilles, en un mot, elles sont bonnes à être mise au rancart.


En 1800, la médecine moderne prescrivait des saignées ou l’imposition de sangsues pour traiter cette rétention sanguine considérée comme morbide.


Ne pas confondre l'imposition de sangsues avec l'imposition des mains du magnétiseur.


Au fil des siècles, cet événement tout à fait naturel fut de plus en plus considéré d’une façon très négative et comme un vieillissement féminin. La conception pathologique de la ménopause était née.


Il serait temps de comprendre que la ménopause est une étape naturelle dans la vie des femmes et non un problème. Cette conception profite peut-être à certains.

Il est pourtant certain que ce moment passera beaucoup plus facilement voire très facilement si on ne l’appréhende pas comme une période problématique. La manière donc on va vivre la fin des menstruations aura un grand rôle dans les perceptions vécues.


Malheureusement, il est évident qu’à notre époque, il est plus difficile de vivre sa ménopause en étant cadre parce qu'elle peut miner l'autorité ou susciter des moqueries. Alors qu’à la campagne cet événement est prix avec plus de détachement.


La sécheresse vaginale n’est pas une obligation pour les femmes à cette période de leur existence. Elle est seulement due à un manque de désir. C'est pour cette raison que les femmes qui commencent une nouvelle histoire après 50 ans n’ont pas ce symptôme, la biologie est finalement moins forte que le désir.


Un dernier point très important : certaines femmes propagent le concept d’andropause pour les hommes dans un esprit de fausse égalité.


Cette idée commerciale, imaginée à la fin du millénaire dernier, fut un flop. Mais tout arrive à point … en infiltrant subrepticement … ces bons commerciaux arrivent à refaire germer la notion d’andropause.


Par pitié, mesdames mettez les plateaux de la balance en équilibre.


Ce n’est pas une maladie pour les femmes, ce n’est pas une maladie pour les hommes et nous sommes égaux.


Ce n’est pas parce que la ménopause n'est pas une maladie et ne doit plus être un tabou que l’andropause doit prendre sa place en devenant une maladie.


Posts récents

Voir tout