• Magnétiseur Carbone

L’endométriose et le magnétiseur

L’endométriose, de quoi s’agit-il ?


L’endométriose est une maladie chronique affectant 7% des femmes. Heureusement, seulement une minorité d’entre elles en souffrent. Dans les pays développés sa fréquence semble augmenter. À l'heure actuelle, le mécanisme d’apparition de la maladie n'est pas élucidé. Elle se caractérise par la présence de fragments de tissu semblable à la muqueuse utérine (l'endomètre) hors de l’utérus. Ces lésions apparaissent à l'adolescence, se propagent au rythme des règles pour se stabiliser après la ménopause.


L'endométriose décrit une condition dans laquelle des morceaux de tissu de la muqueuse utérine sont déposés à l'extérieur de l'utérus, dans le bassin ou l'abdomen.
Le tissu endométrial peut apparaître sur les trompes de Fallope, les ovaires, le vagin.

Quels sont les symptômes de l'endométriose ?


Fréquemment, les règles donnent les symptômes. Suivant la situation des lésions, les symptômes seront : des troubles digestifs, urinaires, des irritations nerveuses d'ordre varié, des douleurs pelviennes, des douleurs lors des rapports sexuels. L'importance des lésions n'est pas en rapport avec l'intensité des douleurs, d'où l'origine d'erreurs de diagnostics.


Comment agir ?


65 % des femmes qui n'ont pas besoin d'être traitées peuvent quand même consulter le magnétiseur. La majorité des autres femmes qui ne désirent pas recevoir du magnétisme peuvent prendre une pilule en continu pour bloquer les règles, ce qui stoppe la croissance des lésions et permet d'atténuer les symptômes. En revanche, si ce traitement bonifie la qualité de la vie, il n'éradique pas la maladie. Dans le cas où l'amélioration est insuffisante, il reste la chirurgie. Supprimer les lésions permet de réduire et parfois de supprimer les douleurs. Cela préserve également La fertilité. Cette intervention chirurgicale ne doit pas produire des séquelles fonctionnelles pires que celles de la maladie traitée. Cet acte opératoire est réalisé par coelioscopie.


Illustration de l’appareil génital féminin avec endométriose du côté gauche et normal du côté droit, tissu endométrial dans l'utérus.
Illustration de l'endométriose

L’opération d’une femme dont les ovaires sont atteints peut parfois altérer la réserve ovarienne et sa fonction. C'est pour cette raison que l’intervention chez les femmes qui désirent une grossesse est controversée.


Y a-t-il des formes sévères ?


Oui, dans les cas où le rectum, la vessie, le plexus sacré ou les uretères sont infiltrés. L'acte opératoire dure 2 à 3h. Il doit se faire sous anesthésie générale avec une hospitalisation qui dure rarement plus de 3 jours. Au bout de 3 semaines, il y a souvent un retour à la vie normale.

1,291 vues

Posts récents

Voir tout