• Magnétiseur Carbone

L’inflammation : un ami silencieux ! et Le magnétiseur

Lorsque vous vous blessez ou contactez un virus, les cellules de votre système immunitaire s'activent et créent une inflammation aigüe en déclenchant une cascade de réactions pour réparer la plaie ou circonscrire l'infection. Parfois, l'inflammation perdure et crée une maladie inflammatoire chronique :

Une jeune femme souffre d’inflammation et se trouve dans la foule.
Inflammation d’une femme

1) 1/3 des personnes souffrant de dépression, de schizophrénie et de troubles bipolaires présentent une inflammation chronique dans le sang. Elle jouerait également un rôle dans les maladies de Parkinson et d'Alzheimer ;

2) maladie de Crohn, polyarthrite rhumatoïde, certaines pathologies rénales ; 3) maladies cardio-vasculaires. Les vaisseaux sanguins sont altérés par l'inflammation chronique qui favorise le dépôt de plaques d'athérome sur les parois des artères (Infarctus du myocarde et AVC) ; 4) les cytokines (TNF-alpha et interleukines 1 et 6 sont des molécules pro-inflammatoires sécrétées par les cellules du système immunitaire et la protéine créative (CRP), molécule produite par le foie en réponse à l'inflammation. Elles provoqueraient une résistance à l'insuline (à l'origine du diabète de type 2) ; 5) la prolifération et la survie des cellules cancéreuses seraient aidées par les cytokines pro-inflammatoires qui favoriseraient l'angiogenèse (la formation de nouveaux vaisseaux).


L'interleukine 6 (molécule pro-inflammatoire) est en augmentation dans l'organisme pour donner suite à l'absorption d'aliments ultra-transformés : plats préparés, pizzas, chips, biscuits, gâteaux......

De plus, des additifs contenus dans les produits industriels sont suspectés de perturber le microbiote intestinal et changer la perméabilité de l'intestin. Les parois plus poreuses laissent pénétrer dans le sang des molécules qui déclenchent une inflammation dans tous les tissus de l'organisme.

Amis de l'inflammation :


1) le stress chronique aide l'inflammation en s'opposant à l'action anti-inflammatoire du cortisol, l'hormone sécrétée par les glandes surrénales lors d'un stress passager ; 2) le cannabis, l’alcool, la cigarette et le manque de sommeil ont des effets pro-inflammatoires ; 3) Aliments...

4) l'obésité et la sédentarité qui favorise le surpoids donnent les adipocytes (cellules graisseuses) qui fabriquent des cytokines pro-inflammatoires et augmentent le taux de CRP dans le sang.


Ennemis de l'inflammation :


1) l'activité physique possède des vertus anti-inflammatoires. Les muscles, en se contractant, produisent des myokines dans l'organisme réduisant l'inflammation et stimulant les défenses immunitaires. L'exercice physique ne doit pas être intense, mais régulier, et, si possible, tous les jours, parcourir 30 à 45 minutes de marche est déjà bien.

2) ne pas abuser d'huiles de tournesol ni d'huiles de pépins de raisin, car il y a souvent un excès de consommation d'oméga 6 (action pro-inflammatoire). 3) souvent il est souhaitable d'augmenter l'apport en oméga 3 qui diminue les interleukines 1 et 6 et joue un rôle de pare-feu à l'inflammation.

4) les huiles de noix, de colza et les fibres jouent un rôle contre l'inflammation en nourrissant le microbiote intestinal.


2,076 vues

Posts récents

Voir tout